Author: Hélène Carlettini

Pierre Kerner – Maître de Conférences

Bonjour à tous,

Pour cette semaine de Juin, je vous propose de suivre mes tribulations de Maître de Conférences en Biologie lors d’un stage de terrain au Lioran, en Auvergne. Je me présente donc: je suis Pierre Kerner, Enseignant-Chercheur de l’Université Paris Denis Diderot, UFR Sciences Du Vivant. J’enseigne essentiellement la Biologie Animale, l’Évolution et des aspects de l’Écologie. En recherche, je suis spécialisé en Génétique Évolutive du Développement et j’appartiens à l’équipe Cellules souches, Développement et Évolution de l’Institut Jacques Monod.

J’ai aussi une activité bénévole de vulgarisateur scientifique. Depuis 2009, je blogue derrière l’avatar de Taupo sur Strange Stuff and Funky Things, blog membre du Café des Sciences dont j’ai été le Vice Président entre 2012 et 2017. J’y ai notamment œuvré pour la création des plateformes de Strip Science et Vidéosciences. Je m’essaie à de nombreux formats comme les chroniques audio sur Podcast Science, les vidéos sur ma chaine Youtube et récemment des livres avec une contribution à la Science à Contrepied ou encore mon premier ouvrage « Moi, Parasite« .

Tous les deux ans, je participe à un stage de terrain où j’enseigne des rudiments d’entomologie (l’étude des insectes) à des étudiants de 3ème année de Licence qui doivent être en mesure d’établir des inventaires et diagnostics écologiques en s’intéressant à la faune de différents milieux, dont une petite rivière (j’ai raconté comment s’est déroulé de précédents stages ici ). Durant leur stage, les étudiants doivent aussi apprendre des notions de géologie ( notamment de la vulcanologie) et de botaniques. Vaste programme que je vais documenter (avec les restrictions de connexion internet qui s’imposent).

A bientôt!

 

Morgane Petit – docteure en génétique animale

Je suis Morgane Petit, jeune docteure en génétique animale. Et pourtant non, ce n’est pas depuis un laboratoire de recherche que je vous parle, car finalement, je préfère transmettre les sciences plutôt que les créer. Depuis Octobre 2017, je suis donc en réorientation professionnelle dans cet univers passionnant que sont les sciences et les façon que l’on a de les transmettre. Et c’est vrai que j’ai vraiment l’impression de découvrir un nouveau monde avec des sujets et des personnes aussi variés que fascinants, avec des débats, des discussions et des réflexions qui, finalement, dépassent de loin les seules questions techniques de la production des sciences.

Mon pied à l’étrier, je le dois à Cap Sciences, CCSTI de Bordeaux, qui m’a donné la chance de découvrir le métier d’animatrice scientifique et ainsi l’opportunité de d’échanger et de discuter avec les publics. J’ai voulu approfondir ces échanges en rejoignant également les Petits Débrouillards de Gironde.
Seulement, la transmission des sciences ne se limite pas à l’animation scientifique, j’ai donc voulu approfondir les notions de médiation, de communication et de réflexions autour des sciences grâce à ma formation avec le CNAM, mon blog de médiation scientifique La Science En Passant (https://lascienceenpassant.wordpress.com/), mon investissement dans l’association ConnecTions (https://www.semetascience.org/) et, depuis récemment, mon travail avec l’agence de communication scientifique Big Bang Science Communication (https://bigbangscience.fr/fr).
Bref, vous l’aurez compris, je suis une grande curieuse, avide d’en connaître plus sur ce nouvel univers et de pouvoir échanger avec vous ! N’hésitez pas à me suivre sur Twitter @MorganePetit22

À bientôt ! »

Agathe Petit, rédactrice en chef – Labo des savoirs

Journaliste passionnée de sciences et d’histoires, Agathe Petit concilie les deux au Labo des savoirs – association nantaise de valorisation de la culture scientifique – où elle occupe le poste de rédactrice en chef.

Chaque semaine, elle décrypte avec des chercheurs les questions d’actualité, les enjeux d’aujourd’hui et de demain.

Isabelle Champion – Médiatrice Scientifique à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne

Bonjour à toutes et à tous !

Je suis Isabelle Champion, Médiatrice Scientifique à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne. Depuis ma plus tendre enfance je me suis intéressée puis passionnée par les sciences. Petite, j’aimais réaliser des expériences à la maison ou imaginer des maquettes pour comprendre des phénomènes. Après un bac scientifique, je me suis orientée vers la biologie et spécialisée avec un DEA de Neurosciences. Je voulais comprendre le fonctionnement du cerveau depuis la molécule jusqu’au comportement. Rapidement, je me suis aperçue que je voulais partager ma passion pour les sciences et contribuer à la diffusion de la Culture Scientifique. Je me suis donc tournée vers un Master à l’Ecole de Journalisme et Communication de Marseille intitulé Média Santé et Communication. En 2006, j’ai quitté Marseille pour Saint-Etienne pour un poste de Médiatrice Scientifique à l’Université Jean Monnet.
Je suis très heureuse de partager la semaine du 19 mars au 25 mars avec vous.
Pendant cette semaine, j’ai prévu de vous parler de mon parcours, de mon métier, des actions que j’ai organisé, des projets à venir et de mes coups de cœur.

Au plaisir d’échanger avec vous ! N’hésitez pas à me suivre sur twitter @csti_ujm!

Nathalie kinnard – Rédactrice et journaliste scientifique à la pige sous le nom de Rédaction Belle Plume

Allo, je suis Nathalie Kinnard, une passionnée des mots et de la recherche scientifique! Rien ne me destinait à devenir vulgarisatrice scientifique. En fait, ce n’est pas tout à vrai. J’ai toujours aimé écrire (je le fais depuis que je suis toute petite) et j’ai toujours été intéressée par les sciences. Jeune, j’ai rêvé d’être vétérinaire, biologiste marine, chef d’orchestre (?), écrivaine, et même fermière! Mais jamais je n’avais pensé à la communication scientifique et encore moins à la vulgarisation scientifique, dont j’ignorais l’existence alors. En sortant de mon DEC en sciences pures, j’ai choisi un peu par hasard la géographie qui me permettait de toucher à des disciplines diverses comme l’environnement, la climatologie, la cartographie, etc. J’ai eu la piqure, et j’ai continué à la maitrise en me spécialisant en dendrochronologie. J’ai appris à lire les cernes de croissance des arbres au sein d’une merveilleuse équipe au Centre d’études nordiques de l’Université Laval. Pendant mes études, je suis tombée sur l’annonce d’un concours de vulgarisation de l’ACFAS. J’ai tenté ma chance, et j’ai pondu mon premier article vulgarisé Lire dans les lignes du bois. J’ai gagné un prix, mais surtout j’ai découvert ce que je voulais faire : vulgariser la science! J’avais trouvé comment allier ma passion de l’écriture et des sciences dans un même emploi. Depuis ce temps (18 ans!), je vulgarise et j’adore ça! Je travaille pour plusieurs clients : ministères gouvernementaux, entreprises privées, universités, magazines, sites Internet, maisons d’édition, etc. Les contrats se suivent et ne se ressemblent pas. Cette diversité me motive chaque jour à descendre dans mon sous-sol et à m’asseoir devant mon ordinateur pour faire passer la science des chercheurs au grand public!

Hélène Carlettini, Visibilité de la recherche – Polytechnique Montréal

semaine2_20161003_helene-carlettiniBonjour tout le monde ! Je suis Hélène Carlettini, fière franco-canadienne, à l’aube de mes 30 ans! Nouvel emploi depuis ma première expérience ici… nouvelle semaine de partage avec vous.

Je travaille à Polytechnique Montréal depuis l’automne 2016. Mon travail est une belle évolution de ce que j’ai fais jusqu’à présent. Principalement: conseils et aide aux départements de recherches, relations humaines et communications (projets, appliquée). Nous sommes une université, donc nous devons répondre aux besoins des étudiants ingénieurs, chercheurs, du savoir et du Québec.

À titre personnel, j’essaie de donner un coup de pouce au 24 heures de science, pour lequel j’ai travaillé en 2014 et l’ACS, en 2015.  Depuis 2016, je soutiens @ComSciComCa. Je fais une rotation entre ces trois entités 🙂

Je suis présente sur twitter et je réserve Facebook à un volet un peu plus personnel, mais je ne cache pas de dossiers compromettants 🙂

Dans une autre vie, j’étais en laboratoire, virage assumé!

J’aime les chats (surtout le mien), le fromage et en apprendre toujours plus sur la culture québécoise.

Pour lire le Storify de mon emploi précédent (2016), c’est par ici.

 

Pour revivre la semaine d’Hélène, c’est par ici :

 

 

Hélène Carlettini, Coordonnatrice générale – Association des communicateurs scientifiques du Québec

semaine2_20161003_helene-carlettiniBonjour tout le monde ! Je suis Hélène Carlettini, fière franco-canadienne, à l’aube de mes 30 ans! Je travaille actuellement à l’Association des communicateurs scientifiques du Québec jusqu’à l’automne 2016. Mon travail concrètement… et bien vous allez le découvrir plus en détail la semaine du 3 octobre 2016 mais c’est principalement de la gestion (projets, événements) et communications. Nous sommes une association professionnelle, donc nous devons répondre aux besoins de nos membres afin d’encourager et améliorer la qualité de l’information scientifique diffusée en français au Québec.

Basés à Montréal, nous avons une antenne très dynamique à Québec. Parallèlement à ça, nous avons des dossiers de fonds à suivre pour faire tourner l’association avec de nombreux partenaires.

À titre personnel, j’essaie de donner un coup de pouce au 24 heures de science, pour lequel j’ai travaillé en 2014.  Et en 2016, je soutiens @ComSciComCa à titre personnel et avec les réseaux de l’ACS.  Parce qu’on aime ça communiquer, on aime la science et faire découvrir l’envers du décor est important!

Je suis présente sur twitter (l’ACS aussi) et je réserve Facebook à un volet un peu plus personnel, mais je ne cache pas de dossiers compromettants 🙂

Dans une autre vie, j’étais en laboratoire, virage assumé!

J’aime les chats (surtout le mien), le fromage et en apprendre sur la culture québécoise.

Mon Storify de la semaine :

Continue reading

© 2018 ComSciComCa

Theme by Anders NorenUp ↑