Author: Charlotte (page 2 of 2)

Hélène Malcuit, médiatrice scientifique

screenshot_2016-11-17-10-32-40-01Kikou, y’a quelqu’un ?

Une petite voix m’a dit de me présenter, alors qui suis-je, ça je le sais… mais que vous dire, c’est une autre question ? Qu’est-ce qui peut bien vous intéresser ?

Qu’est que je fais dans la vraie vie ?

Alors je suis actuellement médiateur·trice dans un grand musée scientifique et technique à Paris, je travaille pour Universcience et plus particulièrement pour le Carrefour numérique2, un espace de la Cité des sciences et l’industrie.
Mon emploi du temps est assez diversifié et n’étant en poste depuis encore moins d’un an, il m’est difficile de décrire une routine. Je suis une “pince suisse”. Le matin, je prépare des futurs événements et finis l’écriture d’activités ou d’ateliers, à midi je discute en réunion pour des accueils de résidences Living Lab, à 15h ateliers face public pour un “cours” sur des logiciels libres (de 3D), et je finis la journée au FabLab à papoter en vrai avec les visiteurs, techniques et découpeuse laser (et scie circulaire) pour qu’ils puissent réaliser leur projet (et mettre les habitués dehors quand c’est l’heure !). Ce descriptif pourrait correspondre à une journée type mais notez que cela ne se passe jamais comme ça. En gros, peut importe la forme et le support, tant que des savoirs, quel qu’ils soient, circulent, ça peut rentrer dans mes missions.
Et le soir, j’enfile ma cape…

Avant ou après le boulot, commence un de mes nombreuses secondes vies. J’ai été contaminée lors d’un cours pas des plus passionnants par Science de comptoir (https://twitter.com/sciencecomptoir) pour faire de la vulgarisation/médiation sur le net. Depuis, je fais partie du magazine Cephalus (où je publie des notes illustrées), du Collectif Conscience et des différentes communautés du Café des sciences (http://www.cafe-sciences.org/), (Stripscience plus particulièrement). N’aimant pas particulièrement écrire et préférant gribouiller, vous pouvez retrouver les petites bestioles que mon esprit à créées, les plögs ingénus (du Dr Nesasio), et leurs réflexions sur twitter (@PlogIngenu), sur tumblr : http://plogingenu.tumblr.com/ et quelques autres réseaux sociaux que je vous laisse trouvé.

Qu’est qui m’a emmené à la médiation ?

Petite, j’ai grandi devant les reportages d’Arte, qu’ils m’ont appris qu’être chercheur(se) sur le terrain, ou réaliser des documentaires, ça serait super cool comme métier ! Mais comme j’étais curieuse, j’ai surtout appris à cultiver ma curiosité, sur tout, tout le temps. J’ai fini quelques années plus tard avec deux masters, l’un en recherche en écologie et en évolution, et l’autre en communication scientifique. Entre mes études, je suis surtout allée sur le terrain, la médiation naturaliste lors d’un éco-volontariat à 19 ans, puis sécher les cours et décaler les horaires traditionnels de stage pour aller faire de la médiation scientifique puis technique dans les quartiers prioritaires et établissements médicalisés, passer une saison à faire de la médiation dans le musée de science monégasque. Au fil du temps et de l’expérience, tu transmets à ton tour, ce qui marche et ce qui ne marche pas en vulgarisation/médiation. J’ai pu être chargée de projet pour la fête de la science de 2015 pour Sorbonne Université (principalement pour l’UPMC et l’Université Paris Sorbonne) et maintenant je suis à la Cité.

Un secret…

Ah, si ! C’est du haut de mes 24 tout juste 25 balais que je papoterai avec vous la semaine du 27 novembre 2016. Donc pour en savoir plus, n’hésistez pas à me poser des questions sur twitter…

Retrouvez la semaine d’Hélène ci-dessous :

Viviane Lalande, doctorante et vidéaste

133-01Bonjour à tous,

Je me présente, moi c’est Viviane. Il y a de bonnes chances que vous ne l’entendiez pas en me lisant sur twitter mais mon accent trahit souvent mon parcours. On me fait souvent remarquer que je parle avec un accent du sud de la France, d’où je viens, avec un accent québécois, où je vis depuis 2009.

Mon activité principale, le jour, consiste à réaliser ma thèse sur le développement d’un nouvel implant pour soigner certaines déformations de la colonne vertébrale (la scoliose). J’ai donc beaucoup d’occasions de communiquer auprès d’un public de pairs et parfois, du grand public.
Le soir et le week-end, c’est mon second “métier” qui prend le dessus. Je produis des vidéos qui parlent de sciences sur ma chaîne YouTube “Scilabus”. Je traite d’un peu tous les sujets, au gré de ma curiosité ou des questionnements que nous avons mes collègues doctorants et moi-même lors de nos -toujours intéressants- repas du midi.

Mon activité de vulgarisation principale est donc la production de vidéos mais je l’agrémente de plusieurs autres activités ponctuelles. Ainsi je travaille pour l’émission de TV québécoise “Genial!” qui est un jeu scientifique dont j’admire la longévité et la qualité des expériences réalisées sur le plateau. Je fais partie des petites mains qui font les expériences lors du tournage. J’ai aussi enseigné pendant trois ans à l’université un cours d’introduction à la mécanique.

Le Québec a été pour moi une révélation en terme de vulgarisation scientifique tant cette activité y est développée et le public est intéressé. J’ai ouvert un blog de science à peine arrivée sur le territoire et après avoir eu la chance de gagner le concours “Ma thèse en 180s” en 2012, j’ai eu envie de faire de la vulgarisation à l’oral. Scilabus était née.

Retrouvez la semaine de Viviane ci-dessous :

Nicolas Beck, responsable du service de culture scientifique de l’Université de Lorraine

nicolas-beck
Nom: Beck
Prénom: Nicolas
Age : 36
Métier : responsable du service de culture scientifique de l’Université de Lorraine (@Univ_Lorraine)
Lieu de travail : Nancy, France
Compte Twitter : @nicolasbeck4

Depuis plus de 13 ans maintenant (déjà!) je m’occupe de coordonner les actions de CST de l’Université de Lorraine : organisation d’événements pour grand public et scolaires, formations de doctorants, voila pour le côté sympa de la CST dont je m’occupe avec les 5 membres de mon équipe. Perso, je suis aussi assez souvent dans la paperasse pour des recherches de financement, la gestion du budget et les aspects plus institutionnels.

Parmi les actions de CST dont il est question, vous avez certainement entendu parler du Festival du Film de Chercheur, de Science&You, et d’un tas d’actions régionales comme une série d’expositions itinérantes, des cycles de conférences, et bien sûr, Ma Thèse en 180 secondes qu’on a lancé en Lorraine dès 2013 (les premiers !).

J’écris aussi de temps en temps pour le magazine Cosinus. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil !

A très vite !

Armance Gelaude, vidéaste

14680786_10209705433065002_5469798598064524460_nBonjour à tous ! Moi c’est Armance G. mais sur la toile on me connait majoritairement sous le pseudo d’Helixis Felis. J’vais essayé de vous parler un p’tit peu de mon histoire que l’on fasse connaissance.

Pour certains, je ne suis pas inconnue puisque je tiens une chaîne youtube du nom de Macroscopie. J’y parle biologie, rien de plus normal pour une docteure en biologie cellulaire et moléculaire. Mais… en réalité je suis surtout de nouveau étudiante.

Après l’obtention de mon doctorat j’ai décidé de reprendre des études en communication scientifique dans un M2 pro à Strasbourg, car je ne me sentais pas à l’aise dans le monde de la recherche, pour diverses raisons. Mais si une chose était sure c’est que je voulais continuer à apprendre des choses aux gens. Alors me voilà embarquée dans une nouvelle aventure que je vais tenter de vous faire vivre sur twitter.

Je suis une grande passionnée des nouvelles technologies et, n’ayons pas peur des mots, une grande fan des réseaux sociaux. C’est pour cela que je travail majoritairement avec internet. D’où mon émission youtube. Pour faire court Macroscopie vise à parler de la science au travers du prisme des publications scientifiques car, pour moi, pour comprendre quelque chose il faut s’intéresser à comment cela à été découvert et non pas seulement à la conclusion.

Voilà voilà, il n’y a pas grand chose de plus à dire de plus ! J’espère que vous me connaissez mieux maintenant et à bientôt sur le twitter !

Retrouvez la semaine d’Armance :

Guilhem Boyer, médiateur scientifique

dsc_0077Bonjour à tous !

Je suis Guilhem Boyer, médiateur scientifique. Je travaille à Paris où je m’occupe depuis 3 ans 1/2 de la com’ sur les réseaux sociaux du CNES, l’agence spatiale française. Je suis cependant salarié d’une agence de communication, La Netscouade, d’où je travaille plusieurs jours par semaine. Je travaille donc avec des pros de la com numérique, mais aussi avec des ingénieurs et, parfois, un ou deux astronautes !

Au quotidien, je tweete, facebooke, instagramme ou même googleplusse. Mais c’est aussi beaucoup de programmation, des événements à préparer et quelques à-côtés. J’en parlerai tout au long de la semaine !

Au-delà, j’essaie de participer à plusieurs initiatives comme @ComSciComSca ou @EnDirectDuLabo mais j’échoue lamentablement par manque de temps…

Le Storify de la semaine de Guilhem :

Charlotte Launay, chargée de missions à l’Amcsti

Photo prise la troisième journée du congrès à Nantes lors de la présentation du nouveau site de l’Amcsti – Crédit : Anouck Oliviero

Bonjour à tous, on traverse à nouveau l’Atlantique pour revenir en France pour cette troisième semaine d’animation du compte @ComSciComCa. Je suis Charlotte Launay et j’atteindrai le cap des 10 500 jours cette semaine.

Je travaille à l’Amcsti, le réseau professionnel des cultures scientifique, technique et industrielle depuis maintenant 3 ans. Le rôle de l’association créée en 1982 est d’animer, de fédérer et d’accompagner près de 200 membres et au-delà. Mes missions au sein de l’Amcsti sont assez variées ne comptant que 3 salariés et avec des moyens modérés. Je m’occupe de la communication et travaille sur les différentes actions de l’association. Je vous partagerai tout en détail cette semaine.

Avant d’arriver à l’Amcsti, j’ai coordonné l’édition 2012 de Museomix au sein de l’agence Nod-a entourée de tous les fondateurs de l’évènement. Une expérience unique où j’ai pu entrevoir les facettes de la collaboration, des nouvelles formes de travail et la manière de faire bouger les lignes. Je suis régulièrement et participe parfois à l’écosystème des makers.

Pour la rentrée 2016, quoi de mieux que le projet @ComSciComCa qui s’inscrit parfaitement dans le rôle que joue l’Amcsti dans l’animation des structures œuvrant au partage des savoirs. À ce titre et aussi personnellement, je m’investis dans l’organisation de ce projet.

J’ai hâte de pouvoir échanger avec vous car je suis plus souvent derrière le compte de l’@Amcsti sur Twitter que le mien.

 

Mon Storify de la semaine :

Enregistrer

Newer posts

© 2017 ComSciComCa

Theme by Anders NorenUp ↑