Author: Benjamin Crettenand (page 2 of 4)

Pierre-Marie Verjus, médiateur scientifique et Delphine Dalençon, chargée de communication à la Turbine sciences

Bonjour à toutes et tous,

Pierre-Marie, médiateur scientifique à la Turbine sciences !

Après de (brillantes ???) études en Histoire de l’Art, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe de la Galerie Eurêka, CCSTI de Chambéry, où j’ai fait mes armes pendant un an, avant de rejoindre le service des publics des Musées d’Annecy, puis la team médiation de la Turbine sciences, CCSTI de Haute-Savoie, en 2006.

Dans trois semaines, de nouvelles aventures professionnelles commenceront pour moi, au sein du Muséum-Aquarium et du Musée de l’Histoire du fer de la métropole du Grand Nancy.
Mais d’ici là, je vous raconterai tout du quotidien des équipes de médiation scientifique et multimédia : entre animation des espaces d’expo et labo numérique, en passant par la maintenance des manips et la préparation de la prochaine Nuit des Musées !

Bref, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie de médiateur sans jamais oser le demander !

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonjour à toutes et tous,

Delphine Dalençon, chargée de communication à La Turbine sciences.

Comment arrive-t-on à être chargée de communication dans un CCSTI ? Pas par hasard !
Double formation en science (études en biologie animale, éthologie) et en communication scientifique (ça aide d’avoir des profs avec lesquels on a une chance de
travailler par la suite car le réseau se forme déjà) ! Bon, avant d’en arriver là, j’ai été responsable pédagogique dans un Centre de sauvegarde pour animaux sauvages, puis chargée de projets au CERN pour le Microcosm et le Globe de l’Innovation et rédactrice spécialisée en science dans une agence de communication.

Ok, mais ça veut dire quoi chargée de communication en 2019 ? Tu as plusieurs casquettes mais ça tu ne le savais pas avant de commencer ! Chargée des relations
presse, des relations publiques, webmaster, community manager, rédactrice et à temps perdu, chargée d’événements (comme l’organisation de la Fête de la science en Haute-Savoie).

Bref, très contente de ce métier très riche en missions et en rencontres.
Prête à vous faire partager mon quotidien à La Turbine sciences avec mon collègue !

La semaine de Delphine et Pierre-Marie en tweets

Fabien Jhistarry, chargé des publics et de la communication au musée d’Allevard

Fabien JhistarryBonjour à tous et toutes,

Je suis Fabien Jhistarry, chargé des publics et de la communication au musée d’Allevard pour encore quelques semaines (la dure loi des CDD !). Fraîchement diplômé il y a quelques mois du Master CCST de Grenoble, je tente de faire mon trou dans le monde des musées.

Au cours de la semaine, je vais vous raconter mon parcours qui m’a mené jusqu’à Allevard, les missions que j’y mène et comment je vois mon futur professionnel. Je parlerai forcément de musées mais il n’est pas interdit qu’il y ait quelques digressions (#rugby par exemple).

La semaine de Fabien en tweets

Marguerite Pometko, cheffe de projet CitizenCampus, organisatrice de débats sciences-société

Bonjour tout le monde !

Moi c’est Marguerite Pometko, alias Marguerite_Pom sur twitter ! Dans la vie, j’organise et j’anime des débats autour d’enjeux sciences-société. Aujourd’hui, je suis cheffe de projet CitizenCampus à l’Université Grenoble Alpes, un parcours de formation au débat public par la pratique sur de grands enjeux des sciences en société. En parallèle, je suis aussi chargée des réseaux sociaux et préparatrice de débats aux Cafés Sciences et Citoyens de l’Agglomération Grenobloise.

Avant d’en arriver là, j’ai suis passée par le master « Techniques, Sciences et Décisions » à Sciences Po Grenoble, où j’ai suivi des enseignements relatifs aux enjeux des nouvelles technologies, ainsi qu’à l’action publique en matière de recherche et d’innovation. C’est un peu fou, mais c’est justement parce que je n’ai pas de « vrai » background scientifique que je m’intéresse tellement à ces questions. Je veux questionner le monde qui m’entoure et ne plus avoir à subir ce sentiment d’être « dépassée par la technologie ». Aujourd’hui, avec mon profil en sciences humaines, je porte un regard sociologique sur les innovations, et me penche sur leurs implications éthiques, politiques et sociales.

Avant d’être cheffe de projet CitizenCampus, j’ai aussi travaillé comme muséographe sur une exposition autour des les relations hommes-robots à La Casemate, comme éditrice web pour l’offre sciences d’ARTE, et aussi comme rédactrice pour un magazine sur la fashiontech (croisement entre la mode et la technologie). J’ai aussi monté une entreprise de rédaction web, Socio Jam, dont j’alimente encore le blog quand j’ai du temps.

Dans mon temps libre, je pratique la self-defense et le yoga. Je suis une vraie accro au thé, aux concerts de rock et à la cuisine veggie. 😉 Hâte de faire votre connaissance !

La semaine de Marguerite en tweets

Guillaume Bagnolini, docteur en philosophie, médiateur et journaliste scientifique sur France Bleu Hérault, Radio Campus Montpellier et Radio Chrétienne Francophone.

Biologiste et chercheur en philosophie, je m’intéresse depuis longtemps à la médiation et au journalisme scientifique. C’est pour cela que j’ai fondé, avec quelques amis, l’association Cosciences. Implantée au cœur de Montpellier, cette structure a pour vocation de réaliser des supports audiovisuels autour des sciences et également des jeux de société pour petits et grands enfants !
Actuellement, avec Cosciences, je collabore comme journaliste scientifique avec plusieurs radios telles que France Bleu Hérault, Radio Chrétienne Francophone (RCF), Radio Campus Montpellier (RCM) et radio Aviva.

La semaine de Guillaume en tweets

Gilles Kratzer, doctorant en biostatistique à l’Université de Zurich

Bonjour à toutes et à tous,

Je m’appelle Gilles Kratzer. Je suis doctorant en biostatistique à l’Université de Zurich.

Je suis physicien de formation. J’ai travaillé plusieurs années dans différents postes en relation avec la recherche clinique. J’ai ensuite décidé de reprendre des études de Biostatistique.

Lors de mon master en physique, j’ai fait beaucoup de mécanique quantique computationnelle. Je n’ai jamais perdu le gout pour la simulation. Je travaille actuellement à l’Université de Zurich comme doctorant et comme administrateur du service de consulting statistique de la faculté des sciences. Le sujet de mon doctorat de la modélisation par réseaux Bayésiens de données épidémiologiques observationnelles. Je développe des librairies informatiques qui permettent de chercher et de sélectionner des réseaux pour modéliser les données. Ces programmes sont disponibles en licence libre (langage R). En tant que chercheur, je pense que la Science doit être ouverte et libre d’accès. C’est, à mon avis le seul moyen de combattre le problème scientifique majeur actuel qui est la non reproductibilité d’une partie énorme des résultats scientifiques. J’essaie dans mon travail de tous les jours de produire de la recherche la plus ouverte et reproduisible possible … c’est pas toujours facile. Plus philosophiquement, je pense que la pensée Bayésienne est très proche de ce que nous attendons des statistiques. Et donc elle seule permettra de résoudre les chalenges scientifiques actuelles et à venir.

Pour en savoir plus, rendez-vous le 11 mars !

La semaine de Gilles en tweets

Julie Polge, chargée d’exposition à la ComUE Grenoble Alpes, illustratrice scientifique freelance

Bonjour à toutes et tous,

Je m’appelle Julie Polge et je suis chargée d’exposition scientifique à la Communauté Université Grenoble Alpes. Je sors tout juste des études (pour sans doute m’y replonger l’année prochaine…) et de la conception d’une autre exposition scientifique sur les sciences de l’univers au CCSTI de Grenoble, La Casemate. Après une formation de biologie puis un master de recherche en neurosciences, j’ai joyeusement fait le master de CCST de Grenoble.

Depuis, je travaille sur les relations entre youtubeurs et institutions de CSTI. Plus généralement, je m’intéresse aux nouvelles pratiques de médiation scientifique, via le média numérique notamment, et la façon dont elles peuvent répondre aux controverses socio-scientifiques actuelles. J’ai d’ailleurs co-écrit un article traitant de ces sujets avec Mikaël Chambru, responsable du master CCST de Grenoble, dans la revue The Conversation.

J’ai une passion infinie pour l’écologie et l’éthologie, un cursus que je voulais suivre après ma licence mais que je n’ai pas pu faire pour diverses raisons. Je suis d’ailleurs une formation d’ornithologie dispensée par la LPO en 3 ans (et c’est non sans une certaine fierté que j’ai pu participer à une « sortie canards »).

A côté de ça, j’ai une activité d’illustratrice scientifique, notamment en direct lors des événements scientifiques (conférences, Fête de la Science, festivals, congrès…).

Au fil de mes tweets, je tenterai de vous raconter un peu mon parcours, et surtout à quel point il est enrichissant (mais un peu compliqué parfois) d’avoir trouzmille passions en même temps.

La semaine de Julie en tweets

Victor Baissait, web designer et développeur front-end, spécialiste de la data et de la dataviz

Victor BaissaitAprès un bac L et deux ans d’histoire de l’art à la fac, je suis rentré dans une école web, HETIC.
Depuis j’ai co-monté une start up que j’ai quittée et je donne des conférences sur la data/dataviz.

La semaine de Victor en tweets

Marina Léonard, responsable programmation du Quai des Savoirs

Bonjour,

Je suis Marina Léonard, responsable du service Programmation du Quai des Savoirs à Toulouse, un espace culturel dédié au partage des savoirs et des sciences qui a ouvert ses portes en février 2016.
Un projet nouveau, qui propose un regard prospectif sur les sujets de science et société, qui questionne l’actualité, qui ouvre largement ses portes à des créations et à des collaborations Art-Science pour croiser les regards et susciter des émotions, tout ça en variant les formats des programmations culturelles.
J’y développe avec une petite équipe d’une rare efficacité une médiation « en 3D » : dans les murs, hors les murs (quartier QPV et communes de la Métropole) et sur la surface numérique.
Autant dire qu’on a rarement le temps de s’ennuyer ! Ce qui me plait là dedans c’est l’infini des possibilités, des sujets, des formes à programmer ou à imaginer… Un sujet, une création, une rencontre, une question… tout peut être source d’idée ou matière à créativité ! Et ça, j’adore !

Avant d’arriver là, et après un diplôme d’Ingénieur Agro et une spécialisation en océanographie/environnement au Canada, et bien j’ai gouté au plaisir de la recherche à l’Ifremer, puis à celui du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse avant de m’attaquer à un gros festival culturel dans les rues toulousaines…
Un dénominateur commun : la curiosité…

Cette semaine je vous propose une petite immersion dans mon quotidien ! A très vite

La semaine de Marina en tweets

Mélanie Fenaert, professeure de SVT, formatrice et interlocuteur académique pour le numérique

Je suis enseignante depuis 17 ans (aïe déjà), dont six années en collège en région parisienne, Les SVT sont la matière scientifique qui me correspond le mieux : rondement carrée. On s’intéresse à toutes les facettes du vivant et des cailloux en pratiquant une démarche scientifique, et on est aussi amenés à parler bioéthique,
environnement, histoire des sciences… une discipline au cœur de l’actualité et de la vie quotidienne.

Après bien des tâtonnements, j’ai découvert il y a 5 ans, notamment grâce aux réseaux sociaux, le monde des pédagogies actives. Je pratique la classe inversée – mais pas tout le temps – ce qui m’a amenée à créer mes propres capsules vidéo, et à travailler en réseau avec de nombreux collègues. J’ai participé à la création d’un MOOC de révision du bac pour les Premières ES et L : le MOOC bac2sciences, avec Virginie Marquet, Géraldine Bridon, Claire Lambert et Geneviève Ponsonnet. J’ai aussi co-créé en 2016 avec Grégory Michnik (et par la suite tout un collectif d’enseignants) le jeu sérieux Survive On Mars, une simulation globale de vie sur Mars et dans l’espace, mais aussi plongé dans le monde des escape games pédagogiques grâce au site S’CAPE, créé par Patrice Nadam, avec aussi Anne Petit et Johnny Eisenhauer.

Je suis formatrice dans l’académie de Versailles depuis 2016 (accompagnement des contractuels, accompagnement de l’admissibilité au CAFFA, pédagogie inversée, jeu en sciences) et depuis cette année Interlocutrice Académique pour le Numérique (IAN) pour les SVT.

Sinon j’aime les oursons à la guimauve et les bouquets de fleurs offerts par des inconnus (je dis ça, je dis rien).

Twitter : @melfenaert
Chaîne YouTube : Mel Fenaert SVT

La semaine de Mélanie en tweets

Dio2, les étudiants en M1 CCST de Grenoble

Vous avez dit qui ? Nous sommes 20 étudiants en master 1 Communication et Culture Scientifique et Technique à l’Institut de la Communication et des Médias de Grenoble.

Tous passionnés par les sciences : biologie, chimie, physique des particules…, nous avons eu des parcours scolaires très différents. Pourtant nous voici tous regroupés en master pour apprendre à communiquer sur les sciences et la technique. Ainsi, au cours de la semaine, nous vous présenterons nos cours et nos projets
mais aussi nos petits coups de cœur scientifiques.

A très bientôt !

La semaine en tweets des étudiants de M1 CCST Grenoble

Older posts Newer posts

© 2019 ComSciComCa

Theme by Anders NorenUp ↑