Photo d'Héloïse Dufour

Bonjour à tous,

Je me présente, je m’appelle Héloïse Dufour.  Je suis tombée dans les questions sciences et société en même temps que dans la recherche en biologie, lors de mon premier stage en laboratoire chez Alain Prochiantz. J’ai été très impressionnée par son large engagement sur la question (radio, livres, pièces de théâtre,…).

A l’époque et pendant plus de 10 ans, je n’ai jamais pensé que je ferais autre chose que de la recherche (enfin sauf ouvrir une baraque à frites sur la plage quand la frustration des manips qui ne marchaient pas comme je voulais était trop grande).  J’ai pourtant toujours considéré que faire de la recherche ne consistait pas seulement à produire de nouvelles connaissances, mais également à faire qu’elles sortent des enceintes des laboratoires et des publications spécialisées. J’ai donc toujours eu pas mal d’activités parallèles de médiation scientifique, mais en 2014 j’ai sauté le pas pour essayer d’agir dans ce domaine à plus grande échelle et en faire mon activité principale.

Je travaille depuis 2 ans et demi pour une fondation de mécenat scientifique, la Fondation Schlumberger pour l’Education et la Recherche. Plus précisément je suis Directrice du Cercle FSER, où mes actions sont organisées autour de trois axes :

  • je développe et je mets en œuvre des protocoles innovants (tout de suite les grands mots ! en tous les cas, j’essaie) de médiation scientifique,
  • j‘anime la communauté des lauréats de la FSER
  • je m’occupe d’entretenir les partenariats du Cercle FSER tant institutionnels au sein de l’éducation nationale que privés avec d’autres fondations

Dans la mesure où mon poste a été crée en même temps que le Cercle FSER, j’ai eu la chance de concevoir en grande partie la feuille de route de mes actions et d’identifier les sujets sur lesquels je voulais travailler et qui me paraissaient importants. Principalement : l’engagement des chercheurs dans la médiation, et l’action auprès des jeunes (c’est très large ça les jeunes ? Oui c’est très large. et élastique).  J’essaie que ce que nous développons au Cercle FSER réponde à trois guides :

  • innover : il existe des myriades de choses qui sont faites en médiation scientifiques, et cette diversité est importante. Autant ne pas simplement reproduire à l’identique des choses qui sont déjà faîtes.
  • essaimer : développer des actions qui peuvent être passées à large échelle
  • évaluer : si je ne fais plus de recherche, cela n’empêche pas d’avoir une démarche scientifique !!!

Mon passage aux Etats-Unis a très fortement influencé ma trajectoire, pour plusieurs raisons, j’aurai l’occasion d’en reparler.

Oui, je suis aussi très impliquée dans le monde éducatif en tant que Présidente d’Inversons la Classe !, une association qui travaille à ce que les « nouvelles » méthodes pédagogiques soient accessibles à tous, pas que dans les écoles alternatives qui se développent.

Voilà, n’hésitez pas à poser des questions ! (Moi je n’hésiterai pas à vous en poser !)

Vous pouvez sinon me retrouver et me contacter @HeloisedDufour sur Twitter, ou heloise.dufour sur gmail, cerclefser.org ou inversonslaclasse.fr