Morgane Petit – docteure en génétique animale

Je suis Morgane Petit, jeune docteure en génétique animale. Et pourtant non, ce n’est pas depuis un laboratoire de recherche que je vous parle, car finalement, je préfère transmettre les sciences plutôt que les créer. Depuis Octobre 2017, je suis donc en réorientation professionnelle dans cet univers passionnant que sont les sciences et les façon que l’on a de les transmettre. Et c’est vrai que j’ai vraiment l’impression de découvrir un nouveau monde avec des sujets et des personnes aussi variés que fascinants, avec des débats, des discussions et des réflexions qui, finalement, dépassent de loin les seules questions techniques de la production des sciences.

Mon pied à l’étrier, je le dois à Cap Sciences, CCSTI de Bordeaux, qui m’a donné la chance de découvrir le métier d’animatrice scientifique et ainsi l’opportunité de d’échanger et de discuter avec les publics. J’ai voulu approfondir ces échanges en rejoignant également les Petits Débrouillards de Gironde.
Seulement, la transmission des sciences ne se limite pas à l’animation scientifique, j’ai donc voulu approfondir les notions de médiation, de communication et de réflexions autour des sciences grâce à ma formation avec le CNAM, mon blog de médiation scientifique La Science En Passant (https://lascienceenpassant.wordpress.com/), mon investissement dans l’association ConnecTions (https://www.semetascience.org/) et, depuis récemment, mon travail avec l’agence de communication scientifique Big Bang Science Communication (https://bigbangscience.fr/fr).
Bref, vous l’aurez compris, je suis une grande curieuse, avide d’en connaître plus sur ce nouvel univers et de pouvoir échanger avec vous ! N’hésitez pas à me suivre sur Twitter @MorganePetit22

À bientôt ! »

Caillaud Alexia, Médiatrice dans le domaine de l’écologie travaillant autour … des chiens de protection

Photo Alexia CaillaudBonjour les twitters et twitteuses !

Je m’appelle Alexia et je prends le contrôle du compte pour cette petite semaine…

Donc, là, c’est le moment où je vous parle de mon parcours. Actuellement, je termine ma deuxième année dans le Master ACCES (Animation, Communication, Culture et Enseignements Scientifiques) à l’Université des sciences de Montpellier. Je me prépare à entrer dans le monde professionnel ! Avant d’arriver en méditerranée, j’ai fait une licence BGSTU (Biologie Générale des Sciences de la vie, de la Terre et de l’Univers) à Bordeaux, ville magnifique où le vin est à tomber. Je voulais passer le concours CAPES… Mais j’ai rencontré le mouvement des Colibris et la médiation scientifique avec les expositions de Cap Sciences (la CCSTI de Bordeaux). Et là, j’ai compris… Je ne voulais pas être professeur sans avoir vécu les notions que j’allais leur enseigner, sans être sorti réellement de l’école ! Alors j’ai mélangé l’écologie et la médiation et « paf  » changement de cap et d’horizons … Direction la méditerranée ! Et là-bas la médiation est géniale. Les acteurs sont nombreux, pleins d’énergie et toujours promptes à participer ou à conseiller. J’ai découvert @Science Animation, @Coscience@lesÉcologistes de l’Euzière@Univerlacitéect. J’aime le partage, l’échange et les discussions et  j‘y ai pris plaisir à développer cet aspect du métier. Mais j’ai aussi appris la rigueur. Dans mon master, la part scientifique est très importante, et la rigueur est règle d’or.

Avec ma promotion nous avons décidé de créer l’association de notre master : @Medios (que vous pouvez suivre sur twitter). Elle a pour objectif de permettre aux étudiants de s’exercer à la médiation et à la conception d’outils pédagogiques. J’en suis la co-présidente, et de nombreux projets ont été monter depuis 1 ans maintenant. Tout n’est pas rose et nous faisons parfois des erreurs… Mais nous sommes des passionnés, pleins de bonnes attentions.  

J’ai fait mon stage de première année au parc zoologique de Montpellier. Une belle expérience pour moi et de belles rencontres. J’ai ensuite travaillé au pôle culture de l’Université sur l’exposition de peluchologie qui se prépare. À la fin de mon contrat, j’avais encore la bougeotte et j’aime découvrir de nouvelles choses, d’autres sciences, d’autres équipes. Je voulais aussi m’essayer sur un sujet à controverse. Donc pour mon deuxième stage pas question de rester à Montpellier. Je me suis donc retrouvée dans les Alpes, à Chambéry. Eh non, je ne parle pas de la faune et de la flore de cette magnifique région… Je suis sur un sujet un peu plus sensible. Le retour de Canis lupus ça vous parlent ?

Je travaille actuellement comme chargée de communication scientifique à l’IPRA (Institut pour la Promotion et la Recherche sur les Animaux de protection des Troupeaux) avec Jean-Marc Landry. Mon boulot ? Créer un outil pédagogique innovant et efficace autour des chiens de protection. Les « patous » comme ont les appels, sont donc ma nouvelle aventure. Et j’ai choisi pour de m’essayer aux vidéos pédagogiques !

Je vous embarque donc avec moi cette semaine pour découvrir l’éthologie, les montagnes, les éleveurs, les chiens de protection, les vidéos péda, mon quotidien de stagiaire travaillant sur un sujet relativement sensible. Et vous l’aurez compris, je suis quelqu’un de particulièrement curieux… Je compte bien vous faire partager mes découvertes à Chambéry et dans les environs !

Au plaisir de discuter et échanger avec vous.

Enzo Blondeau @enzo_blondeau, médiateur scientifique en fin d’études, stagiaire à @genopolys et porteur de divers projets de conception et d’animation scientifique à destination de scolaires et du grand public.

Bonjour,

Je m’appelle Enzo, j’ai 21 ans et pendant un semaine, je vais avoir la chance de partager avec vous mon quotidien de médiateur scientifique.

J’ai découvert le monde de la médiation scientifique il y a tout juste 1 an et demi par des rencontres inattendues. Notamment grâce à un grand sage, Thierry NOËLL, chargé de mission au dispositif « UniverlaCité » de l’université de Montpellier, qui coordonne des interventions bénévoles d’étudiants dans des classes du réseau d’éducation prioritaire. Grâce à lui, j’ai poursuivi mes études dans ce domaine et suis à l’heure actuelle en dernière année de master « Communication, animation et médiation scientifique » à l’université de Montpellier (ACCES-cam). Je réalise mon stage de fin d’études à Genopolys, une Unité mixte de services rattachée au CNRS.

A côté de ça, je suis bénévole dans l’association Medios, à l’origine de nombreux nouveaux projets de médiation. Je suis nouveau dans ce domaine, mais ai déjà pleins de projets en tête qui ne demandent qu’à être réalisés. Je vous donne donc rendez-vous le lundi 30 avril afin de discuter ensemble de mes premiers pas en tant que passeur de science, et de mes projets à venir, qui sait?

Jonathan, @paleo_j, vidéaste amateur créateur de la chaîne Paléo-J

Jonathan LafontBonjour à tous,

Je m’appelle Jonathan (John) LAFONT, je suis le créateur d’une chaîne youtube parlant de fossile, d’évolution, de géologie… en gros tout ce qui gravite autour de la paléontologie.
D’une manière générale, j’ai toujours été intéressé par la Science. Mais la paléontologie et moi c’est une grande histoire d’amour qui dure depuis longtemps, à tel point que je n’arrive pas à me souvenir quand exactement je me suis vraiment passionné pour cette science.

Etant né en 1992 quelques temps avant l’arriver d’un certain film au cinéma 😉, on peut dire que j’ai toute de suite rapidement été fasciné par les dinosaures et le monde préhistorique. Dans ma  chambre on pouvait trouver un T-rex, un raptor, un tricératops et plein d’autres animaux de la préhistoire (c’est d’ailleurs toujours le cas…).
Désirant très fortement devenir paléontologue, après un bac scientifique en 2011 je me suis inscris en licence de biologie parcours SVT à l’université de Grenoble. En 2014 j’ai poursuivi par un master de Paléontologie conjointement assuré par les universités de Poitiers et de Montpellier. J’ai validé mon master en juin 2016, la suite logique devait être une candidature à une thèse dans le but de préparer un doctorat. Malheureusement pour diverses raisons cela ne s’est pas fait.

Cherchant à me reconvertir j’avais une idée qui me trottait dans la tête depuis un moment : lancer une chaîne youtube pour faire découvrir au plus grand nombre tout ce que j’avais appris durant mes études, et plus particulièrement faire découvrir les véritables aspects du métier de paléontologue. C’est ainsi qu’en janvier 2017 j’ai créé Paléo-J , et je prends énormément de plaisir à entretenir cette chaîne !
J’ai découvert un véritable plaisir à partager des connaissances, d’échanger avec d’autres personnes, de sympathiser avec des collègues vidéastes abordant les mêmes thèmes…

Pendant ma participation du 23 au 29 avril je vous parlerais plus en détail de mon parcours, mon rapport à la vulgarisation, et j’essaierais aussi de montrer comment on crée puis on gère une chaîne youtube (pour ceux d’entre vous qui envisagerais de franchir le pas).
J’espère que vous serez nombreux à venir discuter, en attendant je vous souhaite à tous une bonne journée, une bonne soirée et je vous dis à plus !

Vera de Sousa, cheffe de projet en médiation scientifique (Savoir Apprendre/Exploradôme)

Je suis Vera de Sousa et je travaille actuellement à l’Exploradôme, musée scientifique associatif basé à Vitry sur Seine.

Etre aujourd’hui actrice du monde de la CSTI (à ma toute petite échelle) est assez nouveau pour moi. Pendant plus d’une dizaine d’année j’ai travaillé dans le secteur privé, au sein des directions commerciales de grands groupes industriels français. En 2015, je me suis lancée dans un petit pas de côté et me suis inscrite au Magistère « Médiation culturelle des sciences en société » du Cnam. ça a l’air d’être comme une perruque dans une marmite mais en fait pas tant que ça ! J’ai toujours beaucoup réfléchi aux sciences et techniques, leurs enjeux et impacts en société. J’ai découvert le milieu de la Culture scientifique et plus particulièrement des actions qui permettaient de mettre en oeuvre des projets mêlant sciences et citoyenneté. Je me suis enfoncée dans la brèche … et j’ai quitté mon boulot, fait un stage au musée des Arts et Métiers, enchainé avec une mission au sein de l’association Paris Montagne, et me voici cheffe de projet à l’Exploradôme ! Quelle aventure 🙂

J’ai envie de partager mes réflexions, mes découvertes et aussi mon quotidien pour « témoigner » de ce nouveau milieu qui m’enchante.

Agathe Petit, rédactrice en chef – Labo des savoirs

Journaliste passionnée de sciences et d’histoires, Agathe Petit concilie les deux au Labo des savoirs – association nantaise de valorisation de la culture scientifique – où elle occupe le poste de rédactrice en chef.

Chaque semaine, elle décrypte avec des chercheurs les questions d’actualité, les enjeux d’aujourd’hui et de demain.

Anaïs Chery, chargée de médiation scientifique à l’Université Grenoble Alpes

Hello !

Je suis Anaïs Chery, chargée de médiation scientifique à l’Université Grenoble Alpes, au sein de la Direction de la culture et de la culture scientifique. Ce qui m’intéresse ? Dénicher des anecdotes scientifiques, découvrir de nouveaux auteurs et continuer d’enrichir ma culture scientifique.

Mes missions : de nombreux projets ! De la conception d’animations pour les scolaires à l’organisation d’évènements de culture scientifique, en passant par la formation des scientifiques et d’étudiants, je partage mes connaissances et ce goût prononcé pour les sciences. Mon objectif est de faire découvrir le monde de la recherche aux jeunes en leur proposant des rencontres ludiques avec les scientifiques, des animations, des visites de laboratoires ou encore des jeux. J’échange régulièrement avec les scientifiques de l’université autour d’outils et de bonnes pratiques pour vulgariser les sciences. Nous avons ainsi créé et développé les Ateliers de la CST, dont vous pourrez avoir un aperçu jeudi 😉

Pendant cette semaine, j’ai prévu de vous parler de mon parcours, de mon métier, des actions que je mène au sein de la Direction de la culture et de la culture scientifique @CultureUGA.

Au plaisir !

Noëmie Lozac’h-Vilain, nouvelle coordinatrice de l’école de la médiation, formatrice en médiation scientifique, organisation d’événements CSTI (Museomix, Adapte ma thèse), médiatrice scientifique

Bonjour à toutes et tous

Je m’appelle Noëmie Lozac’h-Vilain, et c’est peut-être le nombre incalculable de fois où j’ai dû épeler mon nom qui m’a destinée à faire de la médiation scientifique. Jusqu’à l’âge de 8 ans, j’hésitais entre devenir poète et neurochirurgienne. Finalement, formatrice à la médiation scientifique, ce n’est pas si éloigné, non ?

Une fois abandonnées mes velléités de suivre les pas de Baudelaire et du docteur Benton, j’ai continué à chercher comment concilier sciences, arts et lettres. Pendant mon DEUG sciences de la vie, les profs découvraient dans mes examens des récits de transmission intergénérationnelle d’un grand-père reprenant son petit-fils sur la classification des « poissons » pendant une partie de pêche. J’avoue que cette fois-ci, ça n’avait pas été très apprécié… Puis j’ai exploré les media de vulgarisation : Information et communication scientifiques et techniques à Paris 7, Muséologie des sciences humaines et sociales au MNHN, Formation de journalisme au CFPJ.

La médiation scientifique, je l’ai découverte par hasard. Le Muséum national d’Histoire naturelle recrutait en vacation ses étudiant.e.s pour des visites et ateliers dans les galeries. Même si je ne me le suis pas avoué tout de suite, les rencontres avec les publics, particulièrement les jeunes enfants, c’était vraiment là que je trouvais du sens et un plaisir incomparables. Dès que je pouvais m’échapper de la rédac, je retournais animer pour des musées, des assos, des villes…

Après quelques années à cumuler les vacations, j’ai été embauchée à Universcience, comme médiatrice à la Cité des enfants, puis dans l’équipe Sciences de la vie du Palais, à l’éducation, avant de devenir formatrice à l’Ecole de la médiation. Depuis février dernier, j’assure la coordination de cet organisme de formation à la médiation scientifique qui a pour objectif la valorisation et la professionnalisation du métier.

A côté de ça, je suis une passionnée de théâtre et je fais partie de la communauté Muséomix Ile de France, qui a bien besoin de nouvelles énergies si ça en tente certain.e.s !

Je suis ravie d’échanger avec vous sur twitter, et en IRL pour celles et ceux qui, mardi 27 viennent au premier apéro de thématique CSTI francilien,  Science shakers

Isabelle Champion – Médiatrice Scientifique à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne

Bonjour à toutes et à tous !

Je suis Isabelle Champion, Médiatrice Scientifique à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne. Depuis ma plus tendre enfance je me suis intéressée puis passionnée par les sciences. Petite, j’aimais réaliser des expériences à la maison ou imaginer des maquettes pour comprendre des phénomènes. Après un bac scientifique, je me suis orientée vers la biologie et spécialisée avec un DEA de Neurosciences. Je voulais comprendre le fonctionnement du cerveau depuis la molécule jusqu’au comportement. Rapidement, je me suis aperçue que je voulais partager ma passion pour les sciences et contribuer à la diffusion de la Culture Scientifique. Je me suis donc tournée vers un Master à l’Ecole de Journalisme et Communication de Marseille intitulé Média Santé et Communication. En 2006, j’ai quitté Marseille pour Saint-Etienne pour un poste de Médiatrice Scientifique à l’Université Jean Monnet.
Je suis très heureuse de partager la semaine du 19 mars au 25 mars avec vous.
Pendant cette semaine, j’ai prévu de vous parler de mon parcours, de mon métier, des actions que j’ai organisé, des projets à venir et de mes coups de cœur.

Au plaisir d’échanger avec vous ! N’hésitez pas à me suivre sur twitter @csti_ujm!

Nathalie kinnard – Rédactrice et journaliste scientifique à la pige sous le nom de Rédaction Belle Plume

Allo, je suis Nathalie Kinnard, une passionnée des mots et de la recherche scientifique! Rien ne me destinait à devenir vulgarisatrice scientifique. En fait, ce n’est pas tout à vrai. J’ai toujours aimé écrire (je le fais depuis que je suis toute petite) et j’ai toujours été intéressée par les sciences. Jeune, j’ai rêvé d’être vétérinaire, biologiste marine, chef d’orchestre (?), écrivaine, et même fermière! Mais jamais je n’avais pensé à la communication scientifique et encore moins à la vulgarisation scientifique, dont j’ignorais l’existence alors. En sortant de mon DEC en sciences pures, j’ai choisi un peu par hasard la géographie qui me permettait de toucher à des disciplines diverses comme l’environnement, la climatologie, la cartographie, etc. J’ai eu la piqure, et j’ai continué à la maitrise en me spécialisant en dendrochronologie. J’ai appris à lire les cernes de croissance des arbres au sein d’une merveilleuse équipe au Centre d’études nordiques de l’Université Laval. Pendant mes études, je suis tombée sur l’annonce d’un concours de vulgarisation de l’ACFAS. J’ai tenté ma chance, et j’ai pondu mon premier article vulgarisé Lire dans les lignes du bois. J’ai gagné un prix, mais surtout j’ai découvert ce que je voulais faire : vulgariser la science! J’avais trouvé comment allier ma passion de l’écriture et des sciences dans un même emploi. Depuis ce temps (18 ans!), je vulgarise et j’adore ça! Je travaille pour plusieurs clients : ministères gouvernementaux, entreprises privées, universités, magazines, sites Internet, maisons d’édition, etc. Les contrats se suivent et ne se ressemblent pas. Cette diversité me motive chaque jour à descendre dans mon sous-sol et à m’asseoir devant mon ordinateur pour faire passer la science des chercheurs au grand public!

« Older posts

© 2018 ComSciComCa

Theme by Anders NorenUp ↑